Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
The clean solution

Boucherie en ligne Schaufler

Ce lave-vaisselle à capot lave tout, avec ergonomie grâce à un système innovant d'ouverture automatique du capot

Le tournant qu'a pris le métier de boucher à Allemagne s'apparente presque à un carnage. La tendance est au décrochage ! Michaela Schaufler ne conteste pas cet état de fait. Même si, elle aussi, a fermé sa boucherie à Offenbourg début 2017, la fabrication de saucisse de foie et de boudins en conserve, de salami au kirsch, de saucisse de viande, de saucisse à frire, de lard et de jambon Forêt-Noire tourne à plein régime.

« Depuis près de quatre ans, nous avons une boutique en ligne... »

« ... que l'on trouve à l'adresse www.schwarzwaldmetzgerei.com. Si vous recherchez le mot-clé jambon Forêt-Noire sur Internet, vous y accéderez tôt ou tard », raconte Michaela Schaufler avec fierté. En effet, l'entrepreneuse et son équipe de trois collaborateurs produisaient déjà près de 10 000 paquets par an lorsqu'ils avaient leur magasin.

Afin que l'équipe puisse répondre encore plus vite à la demande, Michaela Schaufler a récemment investi dans une machine de scellage des boîtes à la pointe de la modernité. Cet investissement a été suivi par l'acquisition du lave-vaisselle M-iClean H de MEIKO pour l'arrière-cuisine.

Michaela, âgée de 42 ans, aime disposer d'un outil de production moderne, et tient la lenteur à l'investissement en horreur. Pour cette raison précisément, la bouchère diplômée apprécie aussi particulièrement la machine dotée d'un système d'ouverture automatique du capot et d'une tôle retenue qui permet de retenir la vapeur à l'ouverture du capot. La table de séchage et les tuyaux en acier inoxydable ont également impressionné Michaela Schaufler : « Moi et ma collaboratrice, nous utilisons la machine, et jusqu'à présent la force nécessaire à l'ouverture du capot à l'aide de l'étrier était insurmontable. Notre collègue de la production travaille également au lavage de temps à autre. Du haut de ses de 2 m presque, l'ouverture manuelle était plus facile. »

« Nous les femmes, nous sommes reconnaissantes de chaque geste de force que nous n'avons pas à faire ! »

Michaela Schaufler apprécie aussi grandement le fait qu'une quantité moindre de vapeur sorte du M-iClean H : « En production, nous réglons des températures assez basses, cela va de soi, et en hiver il fait souvent vraiment froid. Si une quantité trop importante de vapeur se forme pendant le lavage, elle se dépose sur les murs et les vitres, la vapeur est condensée, ce qui rend l'atmosphère particulièrement humide. » La table de séchage développée récemment par MEIKO constitue un avantage déterminant pour Michaela lorsqu'elle a beaucoup de vaisselle à laver, par exemple après une commande traiteur : « La vaisselle est prête à être rangée très rapidement. Elle est impeccable, presque sèche à la sortie de la machine, et l'humidité résiduelle se dissipe sur la table de séchage. »

Pouvoir placer facilement les caisses de boucher E2, les grands fais-tout et les énormes vis sans fin issues des équipements techniques de production dans le M-iClean H fait du dernier lave-vaisselle de MEIKO un équipement plus que parfait aux yeux de Michaela Schaufler. Associé au service hors pair (« Lorsqu'on appelle, un technicien SAV est chez en un rien de temps ! »)

« Nous avons encore de la marge pour ce qui est du travail que notre équipe accomplit. Un lave-vaisselle comme le M-iClean H contribue à rationnaliser notre travail pour consacrer plus de temps à la logistique de nos produits ! »