Contact
Welcome to MEIKO.
Please select a country and click "confirm".
The clean solution

Informations concernant le coronavirus

Données par Friedrich von Rheinbaben, virologue et hygiéniste

Friedrich von Rheinbaben est titulaire d'un doctorat en sciences naturelles et en médecine.

Il a étudié la microbiologie et la virologie aux universités de Bonn et de Giessen (Allemagne), avant de rejoindre l'industrie en 1987. Après avoir mis sur pied le département de virologie de Henkel KGaA, il a travaillé pour la société ECOLAB et peut aujourd'hui se targuer de plus de 25 ans d'activité en recherche et développement dans ces deux entreprises de grande envergure. Il a intégré le groupe HygCen en 2011.

Friedrich von Rheinbaben a obtenu son habilitation en hygiène ainsi qu'en virologie et microbiologie à l'université de Witten/Herdecke. Il intervient aux universités de Witten/Herdecke (Allemagne) et de Krems (Autriche). Friedrich von Rheinbaben est l'auteur et le co-auteur de plusieurs ouvrages spécialisés et de nombreux articles sur l'hygiène et la prévention des infections ; il apporte également son aide à des entreprises manufacturières en matière d'hygiène industrielle et technique.

Les coronavirus font partie d'une grande famille de virus pouvant causer différentes maladies. Chez l'homme, il s'agit généralement d'infections respiratoires et intestinales bénignes.

Toutefois, on a également découvert par le passé quelques espèces responsables d'infections pulmonaires graves, telles que les virus SARS et MERS. Tous deux provenaient de réservoirs encore inconnus à l'époque et se sont révélés extrêmement dangereux dans des cas isolés.

Le nouveau coronavirus, qui est apparu pour la première fois fin décembre en Chine, ne fait pas exception à la règle à cet égard. Baptisé au départ 2019-nCov,  ce pathogène porte aujourd'hui le nom de SARS-Cov-2 et l'affection respiratoire qu'il entraîne porte celui de COVID-19.

Le nouveau coronavirus est un virus dit « enveloppé ». La perte de son enveloppe ou l'élimination des composants lipidiques de cette dernière l'empêche d'infecter les cellules de son hôte.  Ce fait est mis à profit pour inactiver les virus enveloppés et prévenir leur propagation.

De nombreuses études ont démontré la grande efficacité des détergents alcalins contre les virus enveloppés, et plus particulièrement celle des détergents à fort pouvoir dégraissant et des solutions nettoyantes chaudes d'une température de 50° C et plus.

Le SARS-Cov-2, à l'instar des autres coronavirus, ne résiste pas à des températures élevées et est sensible à des températures entre 60 et 70 °C.

C'est pourquoi les techniques de lavage, de nettoyage et de désinfection MEIKO  sont particulièrement appropriées pour inactiver le nouveau coronavirus – comme l'a confirmé le virologue et l'hygiéniste Friedrich von Rheinbaben, docteur en médecine et en sciences naturelles.

>> Consulter le rapport d'expertise TopLine
>> Consulter le rapport d'expertise TOPIC
>> Consulter le rapport d'expertise TopClean M
>> Consulter le rapport d'expertise des lave-vaisselle à convoyeur
>> Consulter le rapport d'expertise des lave-vaisselle encastrables, à capot et des lave-batterie

Manifestement, sa dangerosité est comparable à celle des virus de la grippe A.

On part du principe que la majeure partie des personnes infectées ne présenteront aucun symptôme ou uniquement des signes bénins de la maladie. (Pour comparaison : pour le virus SARS, on estime que c'était le cas chez 80 % des personnes infectées.)

Chez les malades développant une forme grave de l'infection, les symptômes peuvent être plus graves, particulièrement en présence de facteurs de risque tels qu'une maladie chronique ou un âge avancé.

Le nouveau coronavirus se transmet d'une personne à l'autre.

Selon l'état actuel des connaissances, quand les premiers symptômes sont similaires à ceux d'un rhume, on part du principe que la transmission a eu lieu par contact –  un contact direct ou indirect par les mains, en général.

En revanche, si l'infection affecte la partie profonde des poumons et qu'elle se manifeste principalement par la toux, on peut s'attendre à une transmission par aérosols (émission de gouttelettes).

Si des sécrétions respiratoires sont absorbées lors de la déglutition, les virus parviennent automatiquement dans l'appareil digestif. S'ils tolèrent les conditions qui y règnent (pH de l'estomac) et parviennent à se propager dans les intestins, une transmission par voie oro-fécale est également possible. C'est ce que  démontre la détection de matériel génétique du nouveau virus dans les selles des patients.

D'une manière générale, toutes les sécrétions respiratoires doivent être considérées comme potentiellement infectieuses – même chez les personnes encore en phase d'incubation. Une contamination des couverts, de la vaisselle et des verres est donc également possible

et le contact avec les matières fécales ne peut être exclu comme mode de transmission..

Recommandations pour vous protéger

« Dans l'ensemble, les mesures d'hygiène conseillées sont les mêmes que pour toutes les infections des voies respiratoires », explique Friedrich von Rheinbaben.

  • Évitez tout contact étroit avec une personne malade et, si vous pensez être vous-même infecté, avec des personnes vulnérables (telles que les femmes enceintes, les enfants en bas âge ou les personnes âgées).
  • Évitez les rassemblements, non seulement en public, mais aussi et surtout dans des lieux fermés.
  • Toussez et éternuez dans un mouchoir à usage unique et jetez-le immédiatement.
  • Si nécessaire, lavez-vous les mains avec de l'eau et du savon, en particulier après avoir utilisé un mouchoir et après avoir toussé ou éternué.
  • Dans le cas des coronavirus, se désinfecter les mains n'est pas indispensable. Un savon avec un bon pouvoir dégraissant suffit pour inactiver ce pathogène. En revanche, se laver les mains à l'eau claire ne suffit pas !
  • Si vous êtes hors de chez vous sans possibilité de vous laver les mains, évitez de vous toucher la bouche, les yeux ou le nez et de manger avec les mains. Il est alors d'autant plus important de vous laver les mains en rentrant chez vous.
  • En cas d'infection respiratoire, soignez-vous autant que possible à la maison.

Comment se laver les mains correctement : mode d'emploi

Pour l'OMS (Organisation mondiale de la Santé), l'hygiène des mains est une mesure primordiale. Voici les règles à respecter :

 

Pour toute question complémentaire
Il suffit de remplir ce formulaire.

1Protection des données​​​​​​​